Isracare : pour qui ? pour quoi ?

Que vous veniez d’effectuer votre Aliya ou que vous soyez résident en Israël depuis plusieurs années, le problème linguistique reste identique: l’hébreu n’est pas votre langue maternelle, et l’oulpan ne solutionne pas tout.

Lorsqu’il s’agit de commander au restaurant ou de faire ses courses, un excellent hébreu n’est pas nécessaire, et un niveau correct de maîtrise de la langue suffit.

En revanche, pour les questions liées à la banque, aux impôts, à la loi ou à la santé, il est impossible de rester dans le flou.

Si vous ne possédez pas une bonne connaissance de la langue, en particulier en matière d’assurance santé, les mauvaises surprises peuvent s’accumuler.

 

Isracare: la solution pour les francophones

Isracare s’adresse avant tout et en priorité à toutes celles et ceux qui souhaitent communiquer avec un interlocuteur francophone.

L’une des missions qu’Isracare s’est donnée est de pouvoir répondre à l’ensemble des questions que les assurés se posent, non seulement sur le fonctionnement même de l’assurance privée, mais également sur le fonctionnement générale du système de santé israélien, afin d’être certain d’être en possession de la bonne information.

Réduire l’anxiété liée à une mauvaise compréhension est fondamental, surtout lorsqu’il s’agit de questions de santé.

 

Isracare: la solution pour une couverture complète de la famille

En plus de permettre l’accès à une information  et à un service en français pour les olim hadashim de France ou d’un pays francophone, Isracare, en partenariat avec Harel, offre la possibilité d’étendre la gamme de soins. Vous avez, bien évidemment, la possibilité de choisir librement votre spécialiste et de réduire vos délais d’attente: un IRM, par exemple, ne peut pas toujours attendre.

Cependant, Isracare propose bien mieux encore.

 

Un Sal HaBriout insuffisant

La Koupat Holim à laquelle vous êtes inscrit ne prend en charge que les médicaments inclus dans le cadre du Sal HaBriout (panier de santé), et limite donc votre choix en terme de traitement remboursé.

Isracare vous ouvre de nouvelles possibilités qui peuvent se révéler vitales. En donnant l’accès à une couverture pour les traitements non inclus dans le panier de santé ou non couverts pour l’assuré en raison de la différence entre l’indication thérapeutique du médicament et celle pour laquelle le médicament a été prescrit. De même, les prescriptions afin de lutter contre les maladies orphelines, sont prises en compte.

De plus, dans le cadre de la couverture Premium, les traitements les plus adaptés pour le cancer sont remboursés.

Et ce ne sont que quelques exemples de ce que l’assurance Harel, via Isracare, couvre.

 

Aussi pour les retraités

Les retraités olim hadashim rencontrent deux problèmes fondamentaux: d’une part la maîtrise de la langue qui est souvent approximative, mais également des besoins spécifiques en terme de santé, auxquels le système de santé israélien ne répond pas toujours de manière adéquate.

Isracare a créé pour les séniors la solution idéale. Jusqu’à 65 ans, un simple questionnaire à compléter permet de souscrire à notre couverture santé; entre 65 et 69 ans, un simple mot de votre médecin, associé au questionnaire, sera requis; et à partir de 70 ans, votre dossier médical sera soumis à Harel, l’assurance avec laquelle Isracare est partenaire.

Il est donc impératif de souscrire à l’assurance le plus tôt possible, afin d’éviter d’avoir à passer par l’analyse du dossier médical.

Si vous êtes assuré, avec une maladie précédemment déclarée, le tarif sera éventuellement plus important et la couverture risque d’être éventuellement conditionnée.

En revanche, une fois que vous êtes assuré, si une maladie se déclare après votre souscription, vous resterez parfaitement couvert.

 

Isracare pour qui? Pour toute la famille, pour les retraités, pour les francophones.

Isracare pour quoi? Pour s’assurer une parfaite couverture et prendre le relais, là où les Koupot Holim sont trop souvent limitées.

Leave Comment