Pour la 1ère fois en Israël : le classement des hôpitaux les plus sûrs

Un hôpital est censé être l’endroit le plus sûr pour les personnes nécessitant une intervention chirurgicale, des examens médicaux et des soins vitaux. Cependant, une infrastructure inadéquate, un personnel qui n’a pas suivi la formation appropriée et les erreurs humaines peuvent mettre en danger la sécurité des patients. L’étude effectuée par le « Yedioth Aharonoth » de 28 centres médicaux, basée sur des indicateurs établis par le ministère de la Santé, révèle pour la première fois la notation des hôpitaux les plus sûrs en Israël.

Dans le cadre des efforts en cours pour améliorer la qualité des soins offerts par les hôpitaux en Israël, le Ministère de la santé a établi l’année dernière de nouvelles normes d’examen des niveaux de sécurité dans tous les hôpitaux afin d’obtenir une vue globale de la situation et d’encourager économiquement les centres médicaux les plus sûrs.

Il y a quelques jours, le ministère de la Santé a publié les résultats de ses tests qui se sont tenus ces derniers mois et l’étude des hôpitaux effectuée par « Yedioth Aharonoth » a révélé que les hôpitaux Schneider, Hasharon et Meïr étaient en tête du classement.

Le ministère de la Santé a examiné plusieurs points clés dans chacun des 28 hôpitaux : pharmacies, banques de sang, salles d’opération, centres d’imagerie et salles d’urgence ainsi que les zones où les erreurs de traitement peuvent causer des dommages importants au patient. Pour chacun de ces points clés, deux paramètres ont été examinés : le premier concerne les procédures de sécurité et le deuxième, les conséquences à la suite d’un incident. Les données sont pondérées en une seule note, basée sur les rapports de l’hôpital au ministère de la Santé ainsi que sur des audits effectués par des auditeurs externes ayant suivi une formation spéciale et ayant effectués des visites sur place.

 

Le ministère de la santé encouragera économiquement les hôpitaux qui auront un haut niveau de sécurité

De nombreuses vérifications ont été effectuées dans le cadre de ces examens :

  • Si l’hôpital identifie correctement le patient afin d’empêcher un patient de recevoir un médicament d’un autre patient par erreur
  • Si les infirmières orientent les patients dans le bon département
  • Si le médecin vérifie les détails du patient avant de lui donner ses conseils conformément aux directives du ministère de la Santé
  • Dans les salles d’opération, tout le matériel médical est compté à la fin de la procédure afin de s’assurer qu’il ne reste aucun équipement médical provenant de l’opération dans le corps du patient et que les chirurgiens vérifient les organes à analyser selon les règles établies pour éviter les erreurs.

Les examinateurs ont également vérifié si le personnel médical et infirmier avait suivi de manière appropriée la formation liée à la sécurité. Ils ont effectué une visite des différents hôpitaux pour s’assurer que l’infrastructure respectaient les règles de sécurité et ont discuté avec le personnel médical et infirmier.

Dans le cadre de cette enquête, ont également été examiné les projets mis en œuvre dans chaque département afin d’améliorer la sécurité de l’hôpital ; Lorsqu’un problème de sécurité s’est produit, l’équipe médicale a analysé l’incident, tiré des enseignements et mis en œuvre les plans d’action nécessaires. Le système de santé attache une grande importance au signalement de ces événements afin d’en tirer les leçons nécessaires et éviter leur survenance.

Le ministère de la Santé a l’intention d’encourager économiquement dès l’année prochaine les hôpitaux qui se révéleront hautement sûrs, et ceux qui auront apporté des améliorations significatives afin d’améliorer la sureté de l’établissement médical.

 

SOURCE YNET.CO.IL

Leave Comment